• Le 08 - 03 - 2021

     

    Vu la conjoncture, peu de photos en ce moment, je suis allée dans mes archives retrouver un beau reportage que j'ai réalisé avant avant ma venue dans le sud.

     

    Mon jardin et mes terrasses étaient le paradis des oiseaux.

     

     

     

    La grive musicienne

     

     

    Elle a été prise au "300", au bout de mon jardin, sur un des piquets de ma clôture.

     

    La grive musicienne !

    La grive musicienne !

    La grive musicienne !

    La grive musicienne !

    La grive musicienne !

    La grive musicienne !

    La grive musicienne !

    La grive musicienne !

    La grive musicienne !

    La grive musicienne !

    La grive musicienne !

    La grive musicienne !

     

     

     

    Grive musicienne

    Avec ta robe à pois sur ton ventre tout rond,
    Tu sautilles dans l'herbe en cherchant ta pitance.
    Ta silhouette agile avance à petits bonds,
    Glissant dans le feuillage, esquissant une danse.

    Tu lances un cri d'alarme en sons aigus très brefs.
    En voyant le danger, tu redresses la tête.
    Si le moindre ennemi approche de ton fief,
    Tu le chasses bien vite car rien ne t'arrête.

    Dès les premiers beaux jours, tu commences à chanter,
    Quelques notes flûtées, une phrase sonore,
    Un joli trille doux variant d'intensité,
    Charment notre réveil aux lueurs de l'aurore.

    La femelle bientôt va construire le nid,
    Une coupe grossière avec des feuilles mortes.
    Pour personnaliser quand même cet abri,
    Un peu de papier blanc va lui prêter main forte.

    Et nous verrons sous peu tes deux ou trois poussins
    Gambader dans ton dos, jouant à cache-cache,
    Explorant sous tes yeux chaque coin du jardin.
    Il ne faudra surtout pas faillir à la tâche!

    Peut-être viendrez vous picorer dans le pain
    Offert tous les matins aux oiseaux de passage?
    Profitant du moment, là je ferai le plein
    Tout en vous observant, de si belles images.

    Nicole Bouglouan
    19 Avril 1999

     

     

     

     

     

    Mes chers amis, J'attire votre attention sur vos réponses à mes commentaires que vous écrivez sur vos blogs je ne vais  jamais les lire.

     


    44 commentaires