• Blog en pause .............Hommage à Charles de Gaulle!

    Le 09 - 11 - 2013

    Le 09 novembre 1970 Le Général de Gaulle décédait

     

    Hommage à ce grand Monsieur en taille et en esprit

    Beaucoup feraient bien de suivre son exemple ......

     novembre noàtre Regretté Charles de Gaulle décédé le 09 novembre 1970 à Colombey-les-Deux-Eglises !

     photo du net

     

    Charles de Gaulle
      
    Charles de Gaulle, né le 22 novembre 1890 à Lille et mort le 9 novembre 1970 à Colombey-les-Deux-Églises, est un général, écrivain et homme d'État français. Il est à la tête de la France de 1944 à 1946, puis de 1959 à 1969.

    Chef de la France libre puis dirigeant du Comité français de Libération nationale pendant la Seconde Guerre mondiale, président du Gouvernement provisoire de la République française de 1944 à 1946, président du Conseil des ministres français de 1958 à 1959, instigateur de la Ve République fondée en 1958, il devient le 18e Président de la République française du 8 janvier 1959 au 28 avril 1969. Il est le premier à occuper la magistrature suprême sous la Cinquième République.

    Élevé dans une culture de grandeur nationale, Charles de Gaulle choisit la carrière d'officier. Prisonnier lors de la Première Guerre mondiale, il sert et publie dans l'entourage de Philippe Pétain, prônant l'usage des divisions blindées dans la guerre moderne auprès de personnalités politiques. En mai 1940, colonel, il commande une des rares contre-attaques blindées de la bataille de France ; il est promu général de brigade à titre temporaire le 25 mai 1940. Il est nommé sous-secrétaire d'État à la Guerre et à la Défense nationale dans le gouvernement Reynaud, pendant l'exode de 1940.

    Il rejette l'armistice demandé par Pétain à l'Allemagne nazie. De Londres, il lance, à la BBC, l'appel du 18 juin au peuple français pour résister et rejoindre les Forces françaises libres. Condamné à mort par le régime de Vichy, il veut incarner la légitimité de la France et être reconnu en tant que puissance par les Alliés. Ne contrôlant que quelques colonies mais reconnu par la Résistance, il fusionne, en 1943, la France libre au sein du Comité français de Libération nationale, dont il finit par prendre la direction. Il dirige le pays à la Libération. Favorable à un exécutif fort, il s'oppose aux projets parlementaires des partis et démissionne en 1946. Il fonde le Rassemblement du peuple français (RPF), mais son refus de tout compromis avec le « régime des partis » l'isole dans une traversée du désert.

    De Gaulle revient au pouvoir lors de la crise du 13 mai 1958, pendant la guerre d'Algérie. Investi président du Conseil, il fait approuver la Ve République. Élu président de la République, il veut une « politique de grandeur » de la France. Il affermit les institutions, la monnaie (nouveau franc) et donne un rôle de troisième voie économique à un État planificateur et modernisateur de l'industrie. Il renonce par étapes à l'Algérie française, malgré l'opposition des Pieds-Noirs et des militaires, qui avaient favorisé son retour. Il décolonise aussi l'Afrique noire, en y maintenant l'influence française. De Gaulle prône l'« indépendance nationale » en rupture avec le fédéralisme européen et le partage de Yalta : il préconise donc une « Europe des nations » qui irait « de l'Atlantique à l'Oural », réalise la force de dissuasion nucléaire française, retire la France du commandement militaire de l'OTAN, pose un veto à l'entrée du Royaume-Uni dans la Communauté européenne, soutient le « Québec libre », condamne la guerre du Viêt Nam et reconnait la Chine communiste.

    Sa vision du pouvoir, c'est-à-dire un chef directement approuvé par la Nation, l'oppose aux partis communiste, socialiste, centristes pro-européens et d'extrême-droite, qui critiquent un style de gouvernance trop personnel, voire un « coup d'état permanent », selon la formule de François Mitterrand. Il est réélu en 1965 au suffrage universel direct. Il surmonte la crise de mai 68 après avoir semblé se retirer, convoquant des élections législatives qui envoient une écrasante majorité gaulliste à l'Assemblée nationale. Mais en 1969, il engage son mandat sur un référendum et démissionne après la victoire du « non ». Il meurt un an plus tard à Colombey-les-Deux-Églises.

    Charles de Gaulle, considéré comme l'un des dirigeants français les plus influents de son siècle, a écrit des Mémoires, dans lesquels il s'identifie à « une certaine idée de la France ».

     

    Facebook : Meline Dsg  


  • Commentaires

    1
    Samedi 9 Novembre 2013 à 17:04
    nays1

    Bonsoir Mel

    ça on peut le dire un grand Monsieur..les temps ont bien changé mais pas ds le bon sens

    il manque cruellement de grands hommes en Europe...qui va a la dérive

     

    bonne soirée Mel

    grosses bises et a la puce ♥

    2
    Papotinette
    Samedi 9 Novembre 2013 à 17:12
    Papotinette

    Bel hommage !

    Gros bisous gentille Méline

    3
    Samedi 9 Novembre 2013 à 17:20

    chapeau bas

    4
    Samedi 9 Novembre 2013 à 19:08

    Bonsoir Méline 

    Bel hommage passes un bon week end  bises  

    5
    Samedi 9 Novembre 2013 à 21:46

    Coucou ma Méline

    Quel bel hommage rendu à ce grand Homme.

    Je te souhaite de passer une douce soirée

    Des gros bisous de nous trois

    Petits câlinous à ta petite boule d'amour ta Gena

    6
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 05:55

    Bonjour Méline

    une fin de nuit de douceur

    sous un vent de demenageur

    ou la pluie sera de la fete

    de quoi nous prendre la tete

    REFLEXION DE LA SEMAINE   10/11/2013

    Bisous + Amitiés 15°

    J-G-R-C-  

     

    7
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 08:46

    Je suis venue j'ai lu et je te souhaites un excellent dimanche

    a bientôt

    lyly

    8
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 09:03

    bonjour Méline , un bel hommage ,à un grand monsieur ,bonne journée

    gros bisous

    9
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 09:05

    Je suis rentré !

    Bon dimanche ma chère Méline

    Gros bisous

    Claude

    10
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 10:33
    **chatbada**

    Bonjour ma bien chère Méline,

    C'était au temps où la politique avait un sens , où l'intégrité avait un sens et où le devoir comptait bien plus que le pouvoir !

    Bel hommage vraiment .

    Je me demande ce que monsieur De Gaulle penserait de tout le défilé de ces hypocrites qui se défendent d'être les "dignes" descendants de cette lignée politique .... Je ne supporte plus la politique et tous ces guignols !

    Je te souhaite un beau et bon dimanche ma Belle Amie du Coeur .

    Je t'embrasse .

    Véronique

    Que cette journée t'inonde de douceur et de tendresse

    11
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 12:13

    Merci pour cet hommage !

     Quand on voit que même un ministre de gauche s' est présenté à Colombey !

    Par respect pour le général, j' en resterai là !

     Bon dimanche Méline, caresses à ta jolie Géna

     gros bisous

    12
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 12:46

    Bonjour Méline, c'est bien dommage qu'il n'est plus là , je me demande de ce qu'il penserai de la gouvernance de nos pays de M....!  En ce temps là,  la politique avait un sens ,  l'intégrité avait un sens et le devoir comptait bien plus que le pouvoir !

     

    Bel hommage vraiment !

    Gros bisous à vous deux et douces caresses à ta petite Gena ♥

    13
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 20:26

    Bonsoir Mel,

    Quel bel hommage a cet homme qui fut grand par sa stature et par ce qu'il fit.

    Ah !!! Ce cher homme doit se retourner dans sa tombe,en voyant,ce qu'on fait de la France.

    Bisous,ma chère Mel et un grand calin à Gena.

     

     

    14
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 21:08

             Bonsoir  Meline ..
    Les temperatures sont  fraiches mais heureusement , le ciel est bien bleu ..
    Bonne soiree  avec de gros bisous ..
    Nicole .



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :